Septembre 2020 : Ours brun en Slovénie

Au mois de septembre 2020 je me suis rendu en Slovénie accompagné de deux amis, dans le but d’observer et photographier l’ours brun.

Pour rejoindre le village de Markovec en partant de Genève, il faut environ neuf heures de route. Nous étions d’autant plus impatient d’arriver que nous attendions ce séjour depuis le mois de juin mais notre départ avait été reporté à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Initialement nous avions prévu de rester sur place pendant cinq jours mais les orages extrêmement violents qui ont perduré les deux premiers jours nous ont poussé à revoir nos plans et prolonger notre séjour de 48h pour essayer de compenser le temps perdu lié à la météo. Au final, nous sommes donc restés sept jours pour découvrir et profiter au maximum des nombreux affûts disponibles, tous répartis dans des régions stratégiques aux décors très différents.

Après une longue journée de route nous arrivions donc finalement sans encombre à destination en fin de journée. Miha nous attendait au gîte qu’il tient depuis plusieurs années. La réputation de cette région pour l’observation des ours n’est plus à faire et Miha possède une riche expérience. Il faut savoir que la superficie de la Slovénie n’est que de 20270 km² soit la moitié de celle de la Suisse. Cependant, ce pays qui a pris la décision il y a quelques dizaines d’années de protéger sa population d’ours peut aujourd’hui se vanter d’abriter dans ses forêts pas moins de 800 individus et d’avoir trouvé un parfait équilibre entre l’élevage, l’agriculture et la préservation de cette espèce emblématique des alpes et forêts européennes.

 

 

 

Pour notre première séance d’affût, Miha nous emmena dans un affût proche d’une crête, offrant une magnifique exposition à la lumière du soleil en fin d’après-midi. Malheureusement, après plusieurs heures d’attentes à contempler le paysage nous devions nous résoudre à accepter que nos premières observations n’auraient pas lieu en cette belle fin de journée du 28 août. Ce jour là, la température était accablante, bien installée au-dessus de 30°C. Et l’orage qui suivit ce pic de chaleur mis notre patience à très rude épreuve. En l’espace s’une nuit la température avait chuté de 15°C et la pluie tombait très violemment et de surcroit cet cellule orageuse s’installa au-dessus de nous pendant 48h. Les sentiers en forêt devenaient difficilement praticable, de nombreuses routes étaient coupées et plusieurs rivières sortaient de leur lit. De plus, l’épaisse couche de nuage nous privait du peu de lumière qui traversait habituellement les branches de cette dense forêt. Ces deux jours furent un peu démotivant, les ours étaient quasiment invisibles et le temps semblait long dans ces affûts froids.

Après deux jours dans ces conditions, les prévision météo semblaient finalement tourner à notre avantage mais théoriquement il était aussi temps pour nous de repartir. Après avoir espéré et attendu ce voyage si longtemps il semblait inconcevable de repartir alors que la météo revenait sur le soleil pour au moins deux jour. Il ne nous fallu que quelques minutes, ke temps d’échanger quelques regards pour que la décision soit prise à l’unanimité; notre retour prévu le jeudi aurait donc lieu le samedi.Jeudi et vendredi ne ressemblèrent en effet en rien au deux jours qui venaient de d’écouler. L’orage s’était dissipé, la douce lumière du soleil perçait à nouveau la forêt et créait une ambiance vraiment agréable et paisible. Nous entendions enfin à nouveau le chant des oiseaux dans les arbres et le doux bruissement du vent dans les branches. Les ours aussi semblaient préférer ces conditions météorologiques car leur passages se faisaient plus fréquents et plus long. L’heure de réaliser quelques belles photos était enfin arrivée.

Nos journées commençaient par un bon petit-déjeuner local, suivi d’une promenade dans la région à la découvertes de grottes millénaires ou à la lisière des bois pour espérer observer quelque cervidés et autre oiseaux de la région. Puis de retour en fin de matinée au gît, c’était l’occasion de profiter d’un peu de détente en musique autour d’un verre de vin, de discussions franches et amicales dans une excellente ambiance. Le temps aussi de faire une sauvegarde des photos prises la veille. Après le repas de midi, nous partions en direction d’un des affûts vers 14 heures et nous y restions jusqu’à 19 heures environ.

 

De retour au gîte, il était temps d’une bonne douche avant de se rendre au repas du soir pour profiter et découvrir quelques excellentes recettes locales ainsi que de bonnes bières slovènes.A l’issue de ce séjour nous sommes repartis enchantés de toutes les observations de qualité que nous avions pu faire dans ces magnifiques décors de forêts alpines ainsi que de la rencontre avec Miha et de son équipe qui sont vraiment impliqués et donnent le meilleur d’eux-mêmes pour que ces séjours soient le plus réussit possible.

Le dernier matin nous quittions Markovec le coeur léger avec le sentiment d’avoir vécu des moments privilégiés à admirer ces animaux sauvages évoluant dans leur milieu naturel. Partager ces moments avec des amis ajoutent encore un peu à la saveur de cette belle expérience que nous renouvèlerons sans hésiter.

Vous retrouverez bien entendu quelques photos de ce séjour dans l’album dédié aux ours bruns d’Europe : Portfolio Ours brun d’Europe

Leave A Comment

Your email is safe with us.