Octobre 2012 : Maasai Mara – Les Lions

Après les guépards, je vous propose aujourd’hui quelques photos du roi. Une rencontre avec sa majesté le lion, grand souverain des terres sauvages d’Afrique, ne laisse jamais indifférent. Cependant malgré sa puissance indiscutable, comme bon nombre d’autres espèces animales, sa population ne cesse de décroître. Décimé par la chasse, puis le braconnage il est aujourd’hui victime d’une autre menace. En Afrique du Sud, près de 70{e3b26738a8b6462ab2108ecfd539200c8dea6a7ea66a5852f799e3ca8e450554} de la population de lions est atteinte d’un virus appelé « Virus d’immunodéficience féline » et une autre partie de la tuberculose pulmonaire. Ainsi le nombre de lions présent à l’état sauvage a diminué de plus de 95{e3b26738a8b6462ab2108ecfd539200c8dea6a7ea66a5852f799e3ca8e450554} ces 50 dernières années!!

MaasaiMara070_040912On estime que dans les années 1940, la population de lions était d’environ 450’000 individus… 50 ans plus tard… on estime la même population à 16’000 femelles et 4’000 mâles!!! Je vous laisse faire le calcul…

Notre guide nous racontait que, quelques semaines avant notre arrivée, une lionne avait été retrouvée morte et horriblement mutilée, probablement tuée par des gardiens de troupeaux, en représailles à une vache égorgée et dévorée quelques jours auparavant.

Il y a encore beaucoup de sensibilisation à faire auprès des populations indigènes qui ne réalisent pas toujours la gravité de la situation actuelle, que ce soit au Kenya ou ailleurs. Car si le braconnage est très sévèrement puni (les gardes ont le droit d’abattre sur le champ un braconnier qui tenterait de s’enfuir) il est beaucoup plus difficile d’expliquer à des villageois que même si ces terres sont les leurs, la situation est telle qu’aujourd’hui, si l’ont veut donner une chance de survie à ces espèces, ils ne peuvent pas y faire ce qu’ils en veulent.

Mais le plus dramatique aujourd’hui reste les voyages touristiques, surtout en Afrique du Sud, ou l’on propose a de riches individus (comme le roi d’Espagne notamment) un safari durant lequel les participants ont tout simplement le droit de chasser et d’abattre ces animaux sauvages!! Il ne s’agit plus ici de vivre en cultivant ses champs ou en élevant du bétail ni même de survivre mais simplement d’un de ces loisirs qui fait de l’Homme, une fois encore, l’espèce la plus cruelle et la plus insensée que l’on trouve sur la planète!

A bientôt pour de nouvelles photos!