Octobre 2012 : Maasai Mara – Les Guépards

De retour de ce 3ème stage photo que j’organisais du 3 au 16 septembre 2012 au Kenya en partenariat avec Leboo Safaris, je vous présente enfin les premières photos! Grâce à nos talentueux guides et une organisation particulièrement minutieuse, nous avons passé deux semaines extraordinaires!

Première étape de ce 5ème voyage au Kenya, le Maasai Mara. Et cette fois-ci nous avons mis les bouchées doubles… une semaine entière dans un des plus bel endroit du monde! Une semaine qui nous aura pourtant parue bien courte, tant les moments vécus furent riches en émotions.

MaasaiMara114_050912Dans un petit camp privé de rêve, situé au bord de la rivière Mara, en plein cœur du parc, nous avons bénéficié d’un emplacement idéal, loin des touristes et des principales pistes qui traversent le parc.

Nos journées se composaient de deux fois 4 heures de photos environ, de discussions le soir autour du feu avec une bonne bière, à se raconter ses merveilleux moments partagés dans la journée et de quelques partages de photos autour d’un ordinateur portable ou deux. Des discussions techniques, du développement de photos avec Lightroom, d’histoires de brousse incroyables comptées par notre guide… tant de bons moments qui resteront à jamais, je le sais, gravés dans ma mémoire et dans celle des participants.

Malgré une météo qui nous a joué quelques mauvais tour, notamment à cause de pluies particulièrement abondantes pour un mois de septembre (saison sèche), nous avons tout de même bénéficié de quelques lumières de début ou fin de journées absolument incroyables! Le reste du temps il a fallu composer avec les orages et les nuages.

Je vous propose donc de découvrir une première sélection de photos de cette étape au Maasai Mara avec deux albums dédiés aux guépards. Le premier pour les guépards que nous avons observés seuls et le second pour ceux que nous avons observés en famille (la mère avec 1 à 6 petits).

La population de guépards ne cesse malheureusement de décroître un peu plus chaque année… il est à mon avis le plus beau des félin et aussi, sans aucun doute, le plus fragile. Ses petits sont une proie faciles pour les carnassiers et autres aigles. La mère élevant ses petits (1 à 6) seuls, il lui arrive souvent de devoir les laisser le temps de chasser pour nourrir sa progéniture. Ses captures lui sont souvent ravies par les hyènes et les vautours. Ses terres sont souvent aussi celles d’autres prédateurs, dont les lions et il arrive plus souvent qu’on ne le pense qu’un guépard ne soit la victime du roi des animaux. La nature est sans pitié et se charge bien souvent de nous le rappeler… seuls les plus fort… seuls les plus forts…