Mai 2013 : Retour aux Ours

Après plusieurs mois d’attente, me voilà enfin de retour avec de nouvelles photos à vous proposer!! J’ai en effet eu l’occasion de retourner en Finlande au début du mois de mai. En fait c’était déjà plus ou moins pensé depuis notre premier voyage en juillet 2012. Il était alors question d’y retourner mais en changeant de saison. Nous avons donc choisit la fin de l’hiver, sous ces latitudes, les dernières neiges disparaissent souvent autour de la mi-avril, les ours, eux, quittent définitivement leur hibernation aux alentours de début avril. C’est une période à laquelle ils sont donc supposés être passablement actif, affamés par l’hiver qu’ils viennent d’affronter ils se nourrissent alors abondamment.

Finlande_032_030513Mais voilà, il semblerait que cette année, début mai était déjà un petit peu trop tard. Leur activité n’était pas aussi intense que nous l’espérions. Il aura donc fallu attendre des heures avant de voir les premiers ours sortir de la forêt. Mais tout vient à point à qui sait attendre…

Lorsque l’on va au Nord, les cycles de lumières auxquels nous sommes habitués ici sont quelques peu modifiés. Le soleil se couche plus tard, se lève plus tôt. La nuit est donc plus courte et moins sombre. Par contre le couché de soleil à cette saison dure presque 1h30! Le soir on a l’impression que le soleil descend et que la journée est finie, puis le temps passe et l’on réalise une heure plus tard que non seulement il ne fait toujours pas nuit mais que les couleurs de la fin de journées sont de plus en plus belles! C’est à ce moment que l’on espérait le plus avoir de l’activité, soit entre 19h30 et 20h30 environ… Les arbres en lisière de forêt passent alors du vert-jaune au rose-orange pour offrir un arrière plan magique!

Évidemment il faut encore que la pluie ou la neige ne viennent pas se mêler à la fête. Et cette année, bien que nous ayons eu tant l’un que l’autre, nous avons toujours eu la chance de pouvoir profiter à un moment ou à un autre de ces lumières magnifiques de fin de journée.

Le voyage n’est par contre pas de tout repos, comme l’année dernière en juillet, nous arrivons à l’affût vers 16h00 pour n’en ressortir qu’à 8h00 du matin. La nuit, la température s’approche de zéro degrés et le taux d’humidité de 100{e3b26738a8b6462ab2108ecfd539200c8dea6a7ea66a5852f799e3ca8e450554}. Les sols, couverts de toutes sortes de lichens et autre mousses aux abords des tourbières de cette région retiennent une quantité d’eau qui semble ne jamais pouvoir s’assécher. Avec en plus un confort des plus spartiate, et l’envie de continuer à observer les ours même lorsque l’obscurité ne permet plus de les photographier, les nuits se résument à environ 3 heures de sommeil.

De retour au gite vers 8h30, le temps de prendre une douche pour se réchauffer, un petit-déjeuner pour se rassasier et de télécharger les photos pour voir ce que l’on a rapporté de beau, il nous reste 2-3 heures pour essayer de dormir avant de manger un morceau et d’y retourner. Le programme est donc intense et le repos pas du tout à l’ordre du jour. Mais c’est un tel privilège de pouvoir observer ces géants de la forêt en totale liberté…

Je vous propose donc de découvrir dans l’album ci-dessous une sélection des meilleures photos que nous avons eu l’occasion de réaliser lors de ces 3 nuits d’affût au début du mois de mai avec l’espoir que vous aurez du plaisir à les regarder.