Juillet 2012 : Ours Bruns de Finlande

Je suis particulièrement heureux de vous présenter aujourd’hui une série de photo que je ne m’attendais pas à réaliser cette année il y a quelques mois encore…

J’ai en effet eu la chance de pouvoir me rendre à l’Est de la Finlande avec un ami, à quelques kilomètres seulement de la frontière Russe pour partir à la recherche des Ours Bruns.

Ours_Etang11_220712Ce fût un voyage court mais intense. Après une première escale d’une nuit à Helsinki (3 heures de vol depuis Genève), nous sommes repartis pour Kajaani (1h00 de vol), une petite ville au centre de la Finlande. De là, il fallait encore 2h30 de voiture pour se rendre près de Viiksimo, dans une belle petite maison au milieu de la forêt finlandaise, bien loin de tout…

A peine arrivés, le temps de se changer, de préparer le matériel photo que nous étions déjà partis pour notre première nuit d’affût. En effet, les ours sont plutôt nocturnes et au mois de juillet les « nuits » finlandaises ne sont presque sombre que de 23h00 à 3h30 du matin.

Le programme de nos journées et nuits était assez simple…

16h00 – 7h00 : observations et photos en affût, pic-nic et café (beaucoup de café), 4 heures de repos en rotation de 2 heures par personne et bien entendu… chasse aux moustiques.

8h00 : Petit déjeuner au campement

8h30 – 12h00 : Quelques heures de sommeil

13h00 – 15h00 : Préparation de la nuit suivante (sauvegarde des photos, recharge des accus, nettoyage du matériel…)

15H00 : repas

16H00 – 7h00…

Après une première nuit particulièrement riche en émotion et de nombreuses photos, nous avons choisit, pour notre seconde nuit, de changer de lieu.

Nous pensions en effet avoir eu un bon aperçu de ce que pouvait nous offrir le marécage et un photographe nous avait rapporté que la nuit précédente il avait observé une belle activité près de l’étang.

Il n’en fallait pas plus pour nous convaincre de tenter notre chance, avec un point d’eau, la forêt en arrière plan, le site semblait idéal.

Arrivés sur place, nous avons vite réalisé l’énorme potentiel qu’offrait ce magnifique étang, idéalement orienté pour le couché de soleil qui s’annonçait très prometteur… Seulement voilà, si j’ai appris une chose avec les années, c’est que Dame Nature ne reçoit pas sur rendez-vous!

Le soleil couchant fût effectivement somptueux, des couleurs de feu qui embrasaient les arbres et les hautes herbes nous laissaient rêveurs… et la mise en bouche offerte par la visite plutôt inattendue d’un glouton craintif nous laissait vraiment espéré l’arrivée des ours… mais le soleil est descendu, les couleurs se sont éteintes petit à petit et les ours sont venus… malheureusement trop tard pour profiter de cette lumière indescriptible!

Il a alors fallu composer avec ce qui restait d’obscurité, du léger voile de brume qui se levait sur le point d’eau et trouver des réglages qui nous permettraient de sauver quelques photos.

Car contrairement à la première nuit, ces 15 heures d’affût nous parurent bien longues… mais qu’importe, les quelques photos réalisées nous laissent un beau souvenir et la visite de Monsieur Glouton comme une cerise sur le gâteau.

Nous voici déjà arrivés à la dernière nuit de ce (trop court) séjour en Finlande. Après une première nuit riche en photo proche du marécage et une seconde nuit bien moins intense mais d’excellente qualité avec une ambiance magique au bord de l’étang, nous avions choisit de changer une dernière fois de décor. Direction…. la forêt!

Pour se rendre à l’affût de la forêt, l’accès était plus compliqué que pour les autres car situé plus loin de la piste. Il a donc fallu traverser une zone très marécageuse et marcher sur un sol tapis de mousse et très meuble, surtout avec 15 kilos de matériel photo dans le dos. Après cet effort court mais intense et quelques nuées de moustiques, nous sommes arrivés à l’affût sur un site qui semblait très prometteur. Situé juste à la lisière de la forêt, la lumière y était plus abondante que nous ne le pensions, c’était donc une très bonne nouvelle. Le décor très différent et l’espace beaucoup moins ouvert que les précédents sites car situé au pied d’une petite pente nous promettait une certaine proximité avec nos chers ours.

Cette dernière nuit fût intense! Hormis quelques gouttes de pluie tôt le matin, nous avons bénéficié d’une météo clémente et d’une belle lumière en fin de journée. Presque pas de sommeil, nous nous sommes relayés au milieu de la nuit pour essayer de dormir deux heures chacun.

Mais le passage régulier des ours ne nous a pas vraiment laissé de répits! Ceci d’autant que nous avons en plus eu la chance d’avoir la visite d’un hôte de marque… un loup est passé nous voir à deux reprises en seconde partie de nuit. Un vrai bonheur, difficile d’essayer de dormir après une rencontre pareille.Ceci dit, il nous fallait bien ça pour tenir le coup parce que pour la petite anecdote, nous avions oublié le casse croûte et le café dans la voiture…

Après la 3ème nuit d’affût, nous avions passés 45 heures à observer et photographier ours, gloutons et autres loups. Il était temps de repartir pour Kajaani en voiture puis vols pour Helsinki et Genève. La tête pleine de souvenirs, d’images à jamais gravées de ces instants où la nature nous a gratifié une fois encore de toute sa majesté. Et peu… très peu de sommeil!

Ce voyage était aussi l’occasion de tester sur le terrain mon nouvel matériel, arrivé juste à temps pour ce voyage, le Canon EF 400mm f/2.8 IS II USM, ainsi que le Canon Eos 5D Mark III. Petite parenthèse technique pour dire à quel point ce matériel m’a agréablement surpris. La qualité optique du 400mm est tout simplement incroyable, le piqué, la netteté… je n’avais jamais vu autant de détails sur mes photos. Quand à l’autofocus du 5D Mark III il confirme sur ce test de terrain ce que tout le monde semble s’accorder à dire : Un peu moins nerveux que celui de mon 1D Mark IV mais d’une précision et d’une sensibilité impressionnante! Aucun problème pour faire la mise au point sur un Ours Brun, dans l’obscurité et en léger contre jour! Presque impossible d’imaginer des conditions pires que celles-ci pour un autofocus!

Vous trouverez ci-dessous le lien pour accéder aux photos. J’ai essayé d’accompagner ces quelques photos d’une musique qui m’a semblé au mieux retranscrire les sentiments ressentis pendant ces heures d’observations.