Décembre 2012 : Lac Baringo

Voici la dernière étape de ce voyage au Kenya, édition 2012. Nous sommes donc retournés au Lac Baringo afin de photographier les aigles pêcheurs, véritables maîtres des lieux.

Mais ici aussi la météo nous avait préparé une drôle de surprise… avec la quantité de pluie tombée depuis une année environ, le lac était par endroit entré à plus de 100 mètres dans les terres! La magnifiques maison sur pilotis que nous avions loué lors de notre dernière visite était inondée jusqu’en haut du premier étage!

Baringo_30_120912Cet importante élévation du niveau de l’eau a eu un autre effet… les échassiers qui se reproduisent habituellement dans les hautes herbes en bordure de lac étaient cette fois-ci… en haut des Acacias! Mais les Acacias étaient eux-mêmes sous l’eau jusqu’au sommet ou presque. Les oiseaux se sont donc adaptés à cet impressionnant de condition sans que cela ne semble trop leur poser de problème.

Cependant ceci n’a eu pratiquement aucun effet sur notre approche, les aigles étaient bien au rendez-vous, les échassiers aussi et seul la météo nous a empêché de réaliser quelques photos, car lorsque l’orage se lève sur le lac, il vaut mieux se dépêcher de rentrer. Les petites embarcations sur lesquelles nous y naviguons auraient bien vite fait de se remplir d’eau ou de se retourner sous le poids de l’eau et l’impacte des vagues.

Mais nous avons pu profiter pleinement des sorties que nous avons faites, grâce au dévouement de notre guide ornithologue et de son équipe nous avons vraiment pu approcher ces magnifiques oiseaux dans des conditions optimales!

Je vous propose donc de découvrir ci-dessous les deux albums dédiés à quelques oiseaux de ce magnifique lac. Mais la représentation n’est pas exhaustive car le lac permet l’observation de plus de 400 espèces!

J’espère que vous aurez du plaisir à découvrir les dernières photos de ce voyage une fois encore merveilleux… les participants qui m’ont accompagné sont revenus les yeux pleins d’étoiles et ne cesse aujourd’hui de me demander :

« Brice, quand est-ce qu’on repart?! » Bientôt, je l’espère, bientôt…