Janvier 2013 : Slalom Géant d’Adelboden – Coupe du Monde de Ski FIS

Samedi 12 janvier 2013 avait lieu, à Adelboden, dans le cadre de la coupe du monde de ski (FIS), un slalom géant.Encore une discipline à laquelle je ne m’étais jamais essayé mais qui, il faut bien le dire, me tentait depuis un petit moment.

J’ai donc tenté ma chance pour obtenir une accréditation et coup de chance, j’en ai obtenu une!! Je me suis donc rendu le vendredi soir à proximité d’Adelboden, à Kandersteg plus précisément afin d’y passer la nuit et d’être au pied des pistes d’Adelboden le plus tôt possible le samedi matin.

Adelboden_05_120113Le matin de la course, départ à 7h00 pour Adelboden! En passant par Frütigen, j’en ai profité pour récupérer mon pote Olivier qui y avait passé la nuit et m’avait proposé cette sortie photo.

Arrivés à Adelboden avec nos accréditations et nos chasubles officiels, il n’y avait plus qu’à prendre le télésiège pour se rendre au départ de la course et ensuite redescendre le long de la piste pour trouver un bon spot pour la 1ère manche qui débutait à 10h30.

Quand je dis qu’il n’y avait qu’à descendre la piste, j’oublie de préciser que n’ayant pas skié depuis près de 15 ans… j’étais partis avec mes raquettes à neige! Autant vous dire que j’ai vu plus d’un officiel le sourire au lèvre en me voyant passer! Et que la descente le long de la piste ne fût pas une partie de plaisir. Certains passages, dont le départ, sont excessivement raides! Le filet de sécurité m’aura été d’une grande utilité!!

Mais peu importe, rien ne pouvait gâcher cette magnifique journée dont la météo s’annonçait parfaite de surcroît. Pas trop froid, pas de vent et un magnifique soleil… même mes lunettes de soleil et ma bouteilles d’eau oubliés dans la voiture n’auraient pu nuire à mon plaisir de profiter de ces conditions pour couvrir cet événement! Et puis Olivier avait tout prévu… l’eau et même un petit sandwich alors…

A 9h00 environ nous étions en place et prêt sur notre premier spot pour les photos de la 1ère manche qui débutait à… 10h30! Pas de quoi s’affoler pour autant, le soleil commençait à passer le sommet des montagnes alentours, promesse de quelques rayons bienfaiteurs et précieux degrés supplémentaires! En outre, du personnel de la course descendait le long de la piste pour offrir du thé aux officiels!! Quelle belle surprise et quelle excellent initiative!

Le temps passe finalement très vite, il est 10h15 et les premiers ouvreurs descendent la piste, parfait pour affiner les réglages et trouver un set qui ira bien pour cette manche dont la lumière, très bientôt à contre-jour, nous propose un joli défi technique si l’on veut essayer de réaliser quelques belles photos.

Les concurrents défilent, l’ambiance au bord de la piste est super sympa! De la musique, des supporters ultra motivés, le soleil qui brille de plus en plus… quelle belle journée!

A l’issu de la 1ère manche, nous avons choisit d’optimiser un peu notre emplacement. Nous avons donc profité de l’heure et demie de coupure et du nouveau parcoure de la 2ème manche pour aller nous placer de l’autre côté de la piste et éviter le contre-jour devenu vraiment violent. La meilleure porte que nous avons trouvé s’est rapidement retrouvée à l’ombre mais l’emplacement est bon et la lumière sera homogène.

Les concurrents sélectionnés s’élancent à nouveau et l’ambiance repart de plus belle. De nombreux photographes ont choisit de se rendre dans la zone d’arrivée pour tirer le portrait des skieurs. Mais je ne suis pas équipé pour ça et ce ne sont pas les photos que nous sommes venu chercher, nous restons donc au bord de la piste jusqu’à la fin de la compétition.

Étant donné que nos deux emplacement se situaient sur le premier tiers du parcours, la descente en raquettes jusqu’au parking s’est avérée… sportive. Finalement, plus de chute et pas de casse, j’ai rejoint la voiture en un seul morceau, ce qui n’était à priori pas garantis lorsque j’ai commencé à descendre.

Voilà le récit que je peux faire de cette belle journée qui a vu, pour la petite histoire, Ted Ligety l’emporter.