Aurores Boréales
Details

Aurores Boréales – Aurora Borealis

Étymologie

Le mot « Aurore » provient de la mythologie romaine : Aurore était la déesse de l’aube. Les aurores polaires se manifestent aux deux pôles magnétiques de la Terre – les aurores boréales au Pôle Nord et les aurores australes au Pôle Sud.

Légendes des aurores

Dans les pays nordiques aussi bien qu’en Nouvelle-Zélande et en Chine, la tradition regorge de croyances et de légendes à ce propos; les aurores sont associées à la mort, elles étaient vues comme le reflet des guerriers célestes, des dragons crachant du feu ou encore, elles représentaient les personnes décédées.

Les aurores, un phénomène naturel

C’est le soleil, l’étoile la plus rapprochée de la Terre, qui est à l’origine des aurores. Sa surface émet en permanence des particules de vitesses supersoniques, dans toutes les directions. On appelle cette émission le « vent solaire ». Il souffle à des vitesses d’entre 250km et 1000km par seconde ! Les particules émises sont des protons, électrons et ions. Après 2 à 4 jours, le vent solaire entre en contact avec la Terre.

Le champ magnétique terrestre est un bouclier naturel très efficace, car il protège la Terre des arrivages des particules solaires. Cette magnétosphère est en revanche déformée par le vent solaire qui comprime le champ magnétique terrestre. Les particules du vent solaire ne pouvant ainsi traverser les lignes de champs magnétiques, elles les suivent alors au Nord et au Sud vers les pôles magnétiques.

Dans les régions polaires, les lignes et champs magnétiques sont « ouvertes » (verticale par rapport à la surface de la Terre) et permettent ainsi aux particules d’entrer dans la haute atmosphère, l’ionosphère. Et dans l’ionosphère, elles entrent en collisions avec les atomes atmosphériques (principalement oxygène, hydrogène, azote), et les excitent ou ionisent. Après quelques millisecondes, elles reviennent à leur état fondamental en émettant de la lumière. Les aurores polaires sont donc les lumières issues de la collision.

Les aurores polaires se produisent à des altitudes de 90km et au-delà jusqu’à 1000km. La plupart se retrouvant entre 90km et 150km. Les trois couleurs que nos yeux perçoivent le mieux sont le vert, le rouge puis le bleu. Les atomes d’oxygène qui sont excités à environ 120km d’altitude émettent la couleur verte, la plus éclatante et la plus fréquente. Plus haut, au-delà de 250km, ils émettent une lumière rouge. Lorsque les atomes d’azote sont excités, les lumières sont violettes, roses ou rouges.

La vitesse du vent solaire augmente et frappe le champ magnétique terrestre avec force et rafales, plus l’ovale devient large et plus il s’étend, et les aurores vont s’amplifier, se déplacer et éclairer les latitudes moyennes et basses. On peut ainsi voir de temps en temps les aurores en France, quand l’activité solaire est très forte. L’armée de Napoléon en a vu en Égypte… Le vent solaire souffle tout le temps et les aurores également sont présentes tout le temps, aussi de jour, mais elles ne pourront être observées que lorsqu’il fait sombre. Plusieurs sites de météo spatiale nous informent sur les vents solaires, nous donnant des vitesses et densités : il est ainsi possible de prévoir quand et où on peut voir les aurores.

L’activité solaire n’est pas constante. D’étonnantes statistiques révèlent un cycle de 11 ans. Durant le maximum solaire, les régions actives sur le soleil sont grosses et produisent des éruptions nombreuses et importantes. La vitesse du vent solaire est alors plus grande, et beaucoup de particules sont soufflées. Visuellement, le nombre de taches solaires permet d’estimer l’activité solaire, et on sait ainsi qu’on a eu un maximum d’activité solaire entre 2012 et 2014.

Où peut-on observer des aurores boréales ?

Vous n’avez que l’embarras du choix. Vous pourrez admirer ces magnifiques vagues lumineuses de la Laponie à l’Islande, en passant par le Canada, l’Alaska et la Russie.

Pour partir à la découverte de ces phénomènes célestes, Grands Espaces vous propose des voyages inoubliables en Laponie, en Alaska et sur la Côte Nord-Est du Groenland…