Août 2011 : USA – Grand Canyon

Et voici la dernière étape de ce magnifique voyage au travers de quelques-uns des plus beaux parcs naturels américains. Il en est encore bon nombre que nous n’avons pu visiter cette année mais qu’il nous tarde de découvrir un jour ou l’autre… Grand Teton, Yellowstone pour ne citer que ceux-ci.

Mais en attendant, je vous propose donc de nous accompagner pour cette dernière étape de 223km et environ 3 heures de route en direction du Sud-Ouest pour rallier Grand Canyon South Rim.

USA2011_GrandCanyon009_200611Grand Canyon est LE parc le plus connu de toute cette région et pourtant… il est aussi le plus difficilement accessible si l’on décide de quitter le haut des falaise pour s’aventurer dans le fond du canyon. L’aller-retour est si exigeant physiquement qu’il n’est aujourd’hui plus autorisé de le faire en une seule journée. Le dénivelé est très important et la température augmente au fur et à mesure de la descente vers la rivière Colorado au point qu’il n’est pas rare qu’elle atteigne près de 40C en été. De plus, il est aussi l’un des plus difficile à photographier tant son immensité semble insaisissable.
Nous avons donc renoncé à descendre au fond du canyon cette fois-ci. Il faudrait se lever très très tôt une fois encore et nous avons déjà laissé passablement d’énergie dans toutes les étapes précédentes. Les réveils à 4h du matin et les kilomètres de randonnées accumulés jusqu’ici commencent à peser lourd sur les jambes et nous n’avons pas voulu prendre de risque alors que le voyage n’est pas encore terminé.
Nous nous sommes donc contentés d’une douzaine de kilomètres en haut des falaises et d’un couché de soleil à l’Est de South Rim, histoire de profiter, une fois encore, de ces teintes magiques de fin de journée.
Tout aurait donc pu se terminer ainsi si une combinaison de certains paramètres ne nous avaient pas encore offert cette belle surprise avant notre départ de Grand Canyon.

En effet, après le petit déjeuner, avec une belle lumière de début de journée, de jeunes cerf mâles ont eu la bonne idée de sortir de leur forêt pour venir se nourrir de l’herbe fraîche proche de notre hôtel. Un moment magnifique, une fois de plus, que de pouvoir contempler ces majestueux animaux à l’état sauvage et pourtant avec une telle proximité. Je n’avais aucun matériel pour la photo animalière avec moi, il m’a donc fallu composer avec ce que j’avais emporté et m’approcher silencieusement, doucement, lentement jusqu’à quelques mètres seulement afin de prendre quelques portraits et de terminer ce voyage sur une rencontre que je n’espérais plus.

J’espère que ces dernières photos des USA vous plairont…