Août 2011 : USA – Antelope Canyon

Avant-dernière étape de notre voyage aujourd’hui vers un lieu mythique. En route donc pour 2h30 de route et 200kms vers l’Ouest en direction du lac Powell.

Avant de nous rendre au but de notre passage dans cette région, petit détour par un point de vue absolument incroyable, Horseshoe Bend…

Le Horseshoe Bend ( « la courbe du fer à cheval ») est le nom d’un méandre du fleuve Colorado situé à 6 km au sud de la ville de Page en Arizona et correspondant à un ancien plateau érodé. Le méandre se trouve un peu en aval du barrage de Glen Canyon et du lac Powell.

USA2011_AntelopeCanyon010_180611Après cette petite halte, nous préparons donc notre visite tant attendue… j’en rêvais depuis des mois!

Ce canyon, qui appartient également à la tribu des indiens Navajo est un endroit magique…

En effet, lors des précédentes étapes, si nous voulions capturer les plus belles lumières , il fallait à chaque fois faire sonner le réveil tôt… très tôt. Ici, nul besoin de se lever aux aurores puisque c’est un des rares endroit au monde ou le meilleur moment pour s’émerveiller se situe entre 11h00 et 13h00. Mais le lieu est devenu célèbre, presque un peu trop puisqu’il nous a fallu réserver notre place 3 mois à l’avance pour profiter des meilleures conditions; une visite de 2h30 en plein milieu de journée.

Et là, attention les yeux… Dame Nature s’est vraiment fait plaisir sur ce coup-là! C’est un rêve, avec cette particularité qu’il faut garder les yeux grands ouverts pour en profiter au maximum et être attentif à toutes les opportunités qui s’offre aux photographes avertis.

Pas besoin de prendre de gros sac à dos non plus, de toute façon, étant donné l’étroitesse de certains passages, il serait impossible de s’enfiler au milieu de ces couloirs étroits et sinueux. Mais que de regrets pour ceux qui sont venus en ces lieux magiques sans trépied… chaque photo prend un temps considérable. Mise en place du matériel, ajustement du cadrage le plus minutieusement possible et prise de vue de plusieurs secondes… sans compter qu’il est impossible de modifier sa configuration photographique une fois entré dans le canyon tant le sable vol et vous tombe parfois sur la tête…

Mais malheureusement nous n’étions pas seuls et il a parfois fallu jouer les équilibristes et faire preuve d’une grande patience pour réaliser l’une ou l’autre des photos que vous allez découvrir dans cet album.

J’espère que ces photos vous plairont… bienvenue à Antelope Canyon!